Orignaux automne 2014 / Moose fall 2014.


J’ai le plaisir de vous présenter une série de photos réalisé durant l’automne 2014,  au Québec.

L’année 2014  fut pour moi une année plus difficile pour l’observation d’orignaux, comparativement aux années précédentes. Par contre j’ai dû utiliser davantage mes connaissances et de patience pour les repérer. Cela c’est avéré être une expérience très positive…!

J’ai remarqué comparativement aux années précédentes, une hausse des températures significative. Ce qui a bousculé quelque peu la saison du rut cet automne 2014.  J’ai également constaté une augmentation de la circulation humaine dans les parcs au Québec.  Cela modifiant ainsi son comportement,  son activité et ses sources d’approvisionnement en alimentation.  Ce qui me permet  aujourd’hui d’affirmer qu’il est plus difficile de photographier les orignaux  en 2014 sur le territoire Québécois. Il est important  de connaître  son « sujet » avant de le photographier !  Connaître ce grand cervidé sous toutes ses facettes (comportement,  habitudes,  alimentation, le territoire,  etc…) .

La population se déplace vers des espaces plus isolés et moins fréquentés par une activité humaine « grandissante ».  Le déboisement à des fins  domiciliaires,  commercial ou industriel diminue les sources d’alimentation de ce grand cervidé, qui doit compter de 20 à 30 kilos de végétaux par jour.

Je partage pas la déclaration de certains naturalistes et fonctionnaires, qui affirme que l’orignal se comporte bien sûr le territoire Québécois… !  Les chasseurs, les photographes  et certain observateur vous diront qui en ait autrement…

Quoi qu’il en soit, mon but est de vous partager la beauté et la grandeur de ce beau cervidé, sur le territoire Québécois !

Bon visionnement !

 

I am pleased to present a series of photos taken during the fall of 2014 in Quebec. Canada.

2014 was a more difficult year for me to observe moose, compared to previous years. On the other hand I had to use more my knowledge and patience to locate them. It turned out after all to be a very positive experience …!

I noticed compared to previous years, a significant rise in temperatures. These picture where taken during the rutting season in the fall of 2014. I also noticed an increase in human traffic in the parks in Quebec. This modifies its behavior, activity and sources of food supply. What allows me today to affirm that it is more difficult to photograph moose in 2014 in Quebec that in previous years. The population is moving towards more isolated areas less frequented by a « growing » human activity. Deforestation for residential, commercial or industrial purposes decreases the sources of food for this great elk, which must count 45 to 65 pound of plants per day.

I do not share the statement of some park naturalists, provincial and federal officials

, who says that moose is doing fine in Quebec  » parks » territory ! Hunters, photographers and some wildlife observers will confirm you that it has changed a lot for many reason ! But anyway, my goal is to share you the beauty and greatness of this beautiful elk on the Quebec territory !

Enjoy  !

 

Michka Bélaïeff.

 

 

 

Catégories :Animaux/Wildlife

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :