Le petit Blongios ou petit Butor / The Least Bittern.


Connu autrefois sous le nom de petit butor, ce petit échassier furtif de 28 à 36 centimètre est trois fois plus petit que le grand héron. L’envergure de ses ailes varie entre 41 à 46 cm pour un poids moyen de 80 grammes.
Le bec est gris-jaune et assez long et ces yeux sont de couleur jaunes. Il a une silhouette effilée avec de longues pattes verdâtres. La calotte et le dos est noirs chez le mâle et plus pâles chez la femelle adulte, tous deux contrastent avec le corps chamois avec des reflets roux.

Il niche dans des marais et des marécages d’eau douce à végétation dense, où le niveau d’eau est bas durant l’été.
Une couvée contient quatre ou cinq œufs blancs bleutés ou verdâtres. Le succès de nidification est variable en raison de la vulnérabilité des nids à la montée des eaux et à la prédation. Il chasse des petits poissons et invertébrés aquatiques, en eau peu profonde près du bord des marais, ce qui explique son besoin pour des zones d’eaux libres. La perte d’habitat de nidification en raison de la destruction des milieux humides pour l’agriculture et l’expansion urbaine est la plus importante menace.

Les données sur la population, la répartition de cette espèce serait d’environ 3000 individus. Une diminution de 30% aurait été constatée chez le petit Blongios au cours des dix dernières années au Québec, Canada.

————————————————————————————————————————————————-

Formerly known as the Little Bittern, this stealthy 28- to 36-centimeter wader is three times the size of the great blue heron. The wingspan ranges from 41 to 46 cm with an average weight of 80 grams. The bill is gray-yellow and fairly long, and the eyes are yellow in color.

He has a slender figure with long greenish legs. Crown and back are black in males and paler in adult females, both contrasting with the buff body with reddish highlights. It nests in densely vegetated freshwater marshes and swamps, where water levels are low during summer.
A clutch contains four or five bluish white or greenish eggs. Nesting success is variable due to the vulnerability of nests to rising sea levels and predation. It hunts small fish and aquatic invertebrates in shallow water near the edge of marshes, which explains its need for open water areas. The biggest threat is loss of nesting habitat due to destruction of wetlands for agriculture and urban expansion.

Based on population data, the distribution of the Least Bittern is estimated to be around 3000 individuals.  A decrease of 30% has been observed in the past ten years in Quebec, Canada.

Références / References:  Ministère des forêts, de la Faune et des Parcs.  Oiseaux Du Québec.   Faune-espaces. Canada

 

 

 

Catégories :Oiseaux/Birds

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :