L’orignal roi de la Forest / The Moose, king of the forest.


Un nouveau blog sur l’orignal,  le roi de la forêt en Amérique du nord.

Voici une sélection de quelques photographies de « Buck » prit ces dernières années dans plusieurs régions administratives d’Amérique du Nord.  Ces rencontres ont suscité pour moi de bon et beau souvenir…La majorité des photographies ont été pris pendant la période du rut de l’orignal.

Mon intérêt pour cet imposant mammifère as débuté dans les années deux milles alors que je fessais des sorties en kayak de mer et en camping sauvages. Mon implication  en pourvoiries au Québec et au Canada m’ont permis de faire de belle rencontre et de découvrir de nouveau emplacement et d’en apprendre beaucoup sur ce magnifique cervidé. Je demeure ouvert à de nouveaux territoires et de contact qui m’apportent de nouveau défis photographique et professionnel.

Voici quelques faits sur l’orignal;  il est un excellent nageur quelques jours après sa naissance. Peut plonger jusqu’à 5.5 mètres  pour extirper les plantes aquatiques au fond d’un plan d’eau. Il possède une faible vue, mais un bon odorat et une bonne ouïe. Crois plus vite que tout autres espèces de mammifères. Son poids adulte peut frôler les 750 kg. On appelle le fanon cette longue « barbiche » qu’il lui pend au menton. Ces longues et puissantes pattes lui permettent facilement de se déplacer aussi bien en forêt dense, dans l’eau et la neige. Les bois commencent habituellement à pousser en avril et à l’automne, son panache peut atteindre de 120 cm à 180 cm ce qui ne l’empêche pas de circuler  librement et silencieusement dans la forêt. Les lourdes perches centrales que l’on appelle merrains, s’élargissent pour former des « palettes » qui sont couronnées d’un certain nombre de pointes pouvant mesurer jusqu’à 30 cm.  Au cours de sa croissance ces bois sont tendres, spongieux, irrigués de plusieurs vaisseaux sanguins et couvert d’une peau veloutée. Ils atteignent la pleine envergure à mi-juillet à fin août,  juste avant la période du rut. Ils deviennent à ce moment- là dur et osseux, le velours s’assèche et les mâles le frottent contre les arbres pour s’en débraser. Quant aux jeune mâle, dès sa première année ses bois commencent à pousser au milieu de l’été.  Les bois tombent chaque année vers le mois de décembre-janvier.

D’autres  articles et photographies suivront prochainement sur ce magnifique cervidé !

_________________________________________________________________________________________________________________

Here is a selection of some photographs of « Bull Moose » taken in the recent years in several regions of North America. These encounter reminds me good and beautiful memories … The majority of the photographs were taken during the moose rut period in North America.

Here is a selection of some photographs of « Bull Moose » taken in recent years in several regions. My interest in this imposing mammal started twenty years ago  while I was on sea kayaking and wild camping trips. My involvement in outfitters in Quebec and Canada allowed me to meet great people and discover new location and to learn a lot about this magnificent cervidae. I remain open mind to new territories and contact which other people that bring me new photographic and professional challenges.

Here are some facts about moose; he’s an excellent swimmer even after a few days after birth. Can dive up to 16 feet to remove aquatic plants from the bottom of the water. He has poor eyesight, but a good sense of smell and hearing. Grow faster than any other mammals. Its adult weight can reach almost 1654 pound. These long and powerful legs allow him to move easily in dense forest, in water and snow. His antler usually start to grow in April and in the fall, it  can reach 4 to 6 feet which does not prevent it from moving freely and silently in the forest. During its growth these antlers are tender, spongy, irrigated by several blood vessels and covered with a velvety skin. They reach full wingspan in mid-July to late August, just before the rutting season. They then become hard and bony, the velvet dries up and the males rub it against the trees to get rid of it.

As for the young male, in his first year his antlers begin to grow in the middle of summer. The antlers fall every year around December-January.

Other articles and photographs will follow soon on this magnificent cervidae !

 

 

 

Catégories :Animaux/Wildlife

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :